Liaison interforet entre le bois prieur et la foret de Pontault (2009)

Vous trouverez en bas de page des documents attestant d'un projet initié par l'ONF, projet "ancien, dont l'origine remonterait à 1976" (cf docs joints) arrivé au stade des travaux en 2009... mais qui n'a pas été.... terminé. Nous ne savons pas à ce jour pourquoi. En tout cas on dirait bien que tout le monde s'en fiche à Ozoir !

Ces documents sont très interessants pour les habitants du quartier de la Doutre qui sont en aval du Bois Prieur et malheureusement son seul exutoire, ayant pour conséquence les inondations que l'on connait dans ce quartier. Mais également pour les autres quartiers sinistrés car il avait vocation indirectement à soulager le ru !

Le projet initié par l'ONF visait à relier le bois prieur et la forêt de Pontault afin que l'écosystème interforêt puisse se développer (batraciens, entre autres), et à soulager le réseau du quartier de la Doutre qui y est décrit comme saturé et insuffisant.

On retrouve cette problématique évoquée à des dizaines de reprises à la lecture de ces documents, c'en est presque lassant

Fichier joint "dossier ONF sans annexe" :

"Un certain nombre de désordres hydrauliques ont été identifiés à l'est de la zone et dans le bois Prieur. Lors de forts évènements pluvieux, le réseau d'eaux pluviales d'Ozoir-La-Ferrière est saturé. L'aménagement prévu permet de maîtriser une arrivée d'eau trop rapide sur le réseau, en créant une zone tampon" (p10).

"les aménagements permettront de désengorger le réseau d'eaux pluviales d'Ozoir" (p11).

"Ces aménagements permettront de limiter les arrviées d'eau rapides vers le réseau d'eaux pluviales d'Ozoir-La-Ferrière".(p27).

"Les aménagements prévus n'auront que des effets positifs sur l'écoulement des eaux (maîtrise l'apport d'eau rapide dans le réseau d'eaux pluviales d'Ozoir-La-Ferrière déjà saturé)" (p27).

Fichier joint : Rapport du commissaire enquêteur :

"Ce projet à pour but [...] de modifier l'écoulement des eaux venant du bois Prieur en les stockant et en les détournant vers l'ouest pour limiter l'apport dans le réseau EP d'Ozoir qui est saturé en cas de fortes précipitations" (p2)

"Observations de la commune d'Ozoir-La-Ferrière [...] Confirmation que le projet améliorera la situation existante du réseau pluvial du quartier des Charmes et de la rue de Pontault" (p9)

"Observation du Renard [...] L'amélioration de l'évacuation des eaux provenant du Bois Prieur est un des buts du projet" (p10)

"Les deux simulations montrent que les flux (à hauteur de 381l/s) s'orienteront vers le site de la liaison inter-forêts et non vers le réseau d'eaux pluviales d'Ozoir-La-Ferrière" (p4/7)

Conclusion de l'ONF "la liaison inter-fôret a pour but d'améliorer le patrimoine écologique et la qualité paysagère du site tout en soulageant le réseau pluvial d'Ozoir-La-Ferrière" (p1)

Fichier joint : RepDossEP-Eau-2009-04-28 :

"Le bassin versant vers le ru de la Ménagerie s'écoule au sud du bois Prieur par les réseaux d'eaux pluviales de la commune. Un certain nombre de désordres résultent de dimensionnements insuffisants de cet écoulement, principalement au quartier des Charmes, rue de Pontault"

La conséquence sur le quartier aurait été de pouvoir évacuer 300 litres / seconde d'eau ...soit 1080 mètres cube / heure de la fôret qui ne se retrouverait ni dans nos maisons, ni dans le ru de la ménagerie puisqu'elle serait renvoyée vers le ru de la Patrouille (Roissy -> Pontault).

Sont cout estimé à 530 000 € TTC. Somme plutot modeste quand on considère le cout d'une telle entreprise lorsqu'elle est menée en ville sur le réseau d'assainissement (évalué selon cette étude de 1994 à 10 fois la proposition de l'ONF) et à la charge de la ville uniquement ! Combien coutera(it ?) le projet permettant de stocker 300 mètres cubes sous le parc Calmette (quartier Doutre) qui est évoqué ci et là ? 300 mètres cubes contre 1080 mètres cubes par heure, cruel dilemne.

Ce projet avait l'appuis de toutes les administrations et en France nous en avons un paquet, d'associations comme le Renard (qui veille à la préservation de l'environnement...), de tous les élus concernés, des citoyens mais.....ce projet n'a jamais été terminé !!! Accrochez vous bien, des kilomètres de fossés et de marres ont été creusé, mais les fossés n'entrent pas dans le bois prieur, ils s'arrêtent à la lisière. Savez-vous pourquoi ? Parce que l'ouvrage qui devait faire passer l'eau provenant du bois, sous la départementale n'a jamais été réalisé !!!

A votre avis, pourquoi ne pas avoir fini le boulot si ce n'est un problème de finances ? Combien à accepté de payer la ville pour sauver nos habitations ? Je rappelle que ce projet coutait le prix des trottoirs de la rue de Pontault et de la Victoire refaits à la va-vite deux ans avant.

Contrairement à la communications de nos élus, à la lecture de ces documents, on pourrait croire que l'ONF et le Renard (souvent citée publiquement par notre Maire comme "ON préfère protéger les batraciens que les humains..." ne soient pas si insensible à notre situation. il aurait fallu deux choses, que le département fasse sa part du boulot en créant l'ouvrage hydraulique sous la route pour que l'ONF puisse finir le travail.... mais aussi et surtout que notre commune se saisisse du problème, assure un suivi, mais pour cela il aurait fallu qu'elle ait une vague idée du projet et de l'interet pour les habitants d'Ozoir.

En tout cas il est clair que l'enjeu n'était pas majeur pour la mairie, voici la seule référence que j'ai trouvé à ce projet dans Ozoir-Magazine : "Aujourd’hui, une seconde charte porte plus particulièrement, pour ce qui nous concerne, sur l’interconnexion des forêts Notre-Dame et Armainvilliers au nord de notre commune. Des aménagements de zones humides seront créés, avec des mares ainsi qu’une double rangée d’arbres bordant la route royale. Cette charte forestière a été signée le 23 novembre par Mme Dominique Bernard, adjointe au maire déléguée à l’Environnement." (OM n73 Nov/Decembre 2009, page 9)... ne vous étonnez pas qu'on ne vous en ait jamais reparlé de ce projet. Ils n'en ont rien à faire !

Dans Ozoir Magazine numéro 89 de Janvier / Février 2013 on peut lire :

"Les derniers travaux dans la zone industrielle touchent à leur fin. Dans les rues Lavoisier et Henri François, des fourreaux destinés à recevoir ultérieurement un réseau de fibre optique ont été posés. Au total, ce sont 8 061 657 euros qui auront été consacrés à la réhabilitation de la zone depuis maintenant cinq ans, avec des participations fi nancières du Conseil Général, du Conseil Régional et de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie à hauteur de 2,6 millions d’euros. Dans la rue Fandard, les intempéries ont contraint le chantier à s’interrompre. Une fois les opérations relatives à l’enfouissement achevées, la réfection de la voirie aura lieu jusqu’en avril ou mai."

Il a donc été possible de trouver 8 000 000 d'euros pour la Zone Industrielle à partir de 2008 !!!

C'est sur que c'était moins grandiose ce fossé et ces trois marres.

Si vous avez des informations concernant ce dossier, son blocage, n'hésitez pas à nous les transmettre.

Partager

Connexion utilisateur